PHOTOS: Partie 3

L'EVOLUTION DE MA JAMBE
ET DE LA MALADIE
EN 2014

Mars 2014 - J'ai récupéré tout ce que je pouvais de masse musculaire, à force d'exercices acharnés.

Mars 2014 - Malgré mes efforts, je ne récupérerai jamais toute ma masse musculaire initial, et la différence de masse avec l'autre jambe est flagrante.


Juillet 2014 - Suite à un violent coup reçu dans le genou à la fin juin, j'ai dû laisser ma jambe un peu au repos...

Juillet 2014 - La maladie à commencé à refaire des siennes et à me faire beaucoup trop souffrir...

Juillet 2014 - Malgré des efforts pour maintenir le travail musculaire, le repos forcé a visiblement réduit, de nouveau, ma masse musculaire...

Juillet 2014 - On constate une nette différence avec la jambe droite...

Juillet 2014 - L'état de ma jambe à la suite de ce coup reçu fin juin s'est nettement dégradé... Retour à la case départ...

08/09/2014 (J+1504) - La maladie continue de gagner du terrain. Une entorse, une mauvaise réception et une chute dans les escaliers plus tard, je souffre de plus en plus. Et mon genou reste particulièrement gonflé.

08/09/2014 (J+1504) - Le médecin a également pu constater que ma rotule s'est un peu décalée vers le bas. Evidemment, vu la complexité de mon état, il est impossible de la "remonter" en la manipulant. Je ne peux qu'attendre qu'elle veuille bien se remettre en place. Pendant ce temps, le repos est encore de mise. Mais je suis bien obligée de faire travailler ma jambe si je ne veux pas perdre toute ma masse musculaire! Et la douleur s'installe de plus en plus profondément et en profite pour s'étendre de la cheville à la hanche, un peu plus encore...

25/12/2014 (J+1612) - A ce jour, mon état continue d'empirer. L'ulcère sur la cicatrice s'est rouvert, tandis que, juste à côté, ce qui semble être la tête de la prothèse "ressort" anormalement du genou. (Dans le cercle rouge)

25/12/2014 (J+1612) - On peut facilement constater la régression de l'état de la jambe, notamment dû à la continuelle progression de la maladie.


25/12/2014 (J+1612) - Dans les rares moment où ma jambe n'est pas gonflée par l'algodystrophie, elle apparaît amaigri, en raison de la perte musculaire.


25/12/2014 (J+1612) - Bilan de ces derniers mois, entre les chocs accidentels et l'algodystrophie, ma masse musculaire a significativement diminué et laisse même apparaître de la peau et la chair "en trop", ici mises en évidence de chaque côtés des lignes vertes. L'ulcère se résorbe doucement, tandis que ce qui semble être la tête de la prothèse reste "ressortie".


Au final, encore une année où j'ai cru en une amélioration de mon état, mais qui se termine sur une évidente dégradation de l'état de santé de ma jambe, mais aussi de mon état de santé en général, comme relaté dans mon dernier post ("Les ravages de l'algodystrophie"), tandis que la maladie ne cesse de me faire souffrir de plus en plus fort, à bientôt m'en faire perdre la raison! Et bien sûr, je ne parle même pas des sciatiques à répétitions et des migraines persistantes qui me harcèlent trop souvent! Malgré cela, je m'efforce de l'ignorer autant que possible, tout en me résignant à, de nouveau, effectuer la quasi totalité de mes déplacements en fauteuil roulant...